Foire Aux Questions (FAQ)

Comment est née l’Ecole Française de Melbourne et comment a-t-elle évolué?

L’Ecole Française de Melbourne, regroupe la Section francophone de Caulfield Junior College, ainsi que l’école maternelle de Melbourne. L’Ecole Française de Melbourne est née en 1998 du désir qu’une communauté bilingue et bi culturelle avait d’offrir à ses enfants un enseignement à la fois Australien et Français. Grâce au partenariat entre les équipes enseignantes Australienne et Française, l’Ecole Française de Melbourne est devenue au fil des années, un exemple de synergie réussie entre deux approches pédagogiques et culturelles différentes.

 

Combien y a-t-il d’élèves et comment vos effectifs ont-ils évolué ?

En 1998 l’école compte 15 élèves, tous sur le site de Caulfield Junior College. L’EFM est la Section Optionnelle Francophone du CJC. En 2010 l’EFM compte plus de 200 élèves. En 2011, l’Ecole Maternelle de Melbourne est intégrée à l’EFM. En 2015 l’EFM accueille 325 élèves : 45 en maternelle et 280 en primaire.

 

Quels programmes suivez-vous dans votre école ?

Les professeur de la Section Française de CJC enseignent sur la base d’un alignement des programmes de l’Education Nationale française et de l’AusVELS (version du curriculum fédéral australien en oeuvre dans le Victoria). L’enseignement est bilingue et à parité horaire. Chaque classe a deux enseignants qui enseignent à tour de rôle : l’un est Français et généralement titulaire de l’Education nationale, tandis que l’autre est Australien.  L’enseignement est à 50% en français et 50% en anglais.

L’EFM offre une scolarisation de la Petite Section à la Moyenne Section en maternelle et de la Grande Section au la 6e en « primaire » (selon le découpage des cycles du Victoria).

 

En quelle langue sont dispensés les enseignements ?

En français et en anglais

 

Avez-vous une école maternelle ?

Oui, 43 élèves dans 2 classes de Petite et Moyenne Section.

 

Avez-vous des classes à double niveaux ou une classe unique ?

Des classes à niveaux uniques à l’heure actuelle en primaire.

Des classes à double niveau pour les petites et moyennes sections de maternelle.

 

Comment sont recrutés les enseignants de votre école ? (contrat local/ détachement du ministère de l’éducation nationale/ autre ?)

Contrat local permettant la demande de détachement pour les titulaires de l’Education Nationale.

 

Recrutez vous des enseignants français ou/et australiens ? Sont-ils nécessairement titulaires d’un diplôme d’éducation ?

Les enseignants sont français ou on la double nationalité. Ils sont tous presque tous titulaires de l’Education Nationale, mais doivent faire valoir l’équivalence de leur diplôme et de leur expérience avec ceux du Victoria.

 

Le salaire d’un professeur est il basé sur le contrat français ou l’australien ?

Il est basé sur son contrat australien, local. Il n’y a pas de contrat français.

 

Votre école est elle financée par des fonds privés ? Bénéficiez-vous d’aides gouvernementales (françaises ou australiennes) Si oui, pour quelle proportion ?

Le salaire des enseignants français est financé uniquement par les frais de scolarité payés par les parents de l’EFM. Au primaire, les enseignants australiens sont payés sur le budget de l’école australienne. Celui-ci est attribué par le gouvernement au prorata du nombre total d’élèves dans l’établissement.

 

Disposez-vous d’un bâtiment ou partagez vous les locaux d’une école australienne ?

L’EFM est hébergée par une école australienne sur chacun de ses 3 campus : 2 de maternelle et un primaire.

 

Quel rôle jouent les parents au sein de votre école ? Ont-ils un pouvoir décisionnel ?

Les parents sont très impliqués d’une manière générale dans l’éducation de leurs enfants. Ils s’intéressent à ce qui se passe à l’école du point de vue des apprentissages et du développement de leurs enfants, mais aussi parce que l’EFM est un point de rencontre et de socialisation de la communauté francophone. Ils participent aussi parfois bénévolement au fonctionnement de l’école (bibliothèque, soutien scolaire, excursions, événements, etc)

L’EFM, qui a un statut associatif local, est supervisée par un comité de gestion constitué exclusivement de parents d’élèves. Elle est dirigée par un directeur, titulaire de l’éducation nationale recruté directement par le comité de gestion.

 

Etes-vous reconnus par le ministère de l’Education Nationale ? Par le système éducatif australien ?

L’EFM est homologuée par le Ministère de l’Education nationale de la Grande Section au CM2. L’EFM fait ainsi partie du réseau des école françaises à l’étranger : c’est un établissement partenaire de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE). Son programme est aussi reconnu par le Département d’éducation du Victoria.

 

Pour exister en Australie, une école a-t-elle l’obligation d’être reconnue par l’un des deux ministères ?

Elle doit l’être par le ministère de l’éducation du Victoria (Department of Education)

 

Quel est le calendrier scolaire ?

Les élèves de l’EFM suivent l’année scolaire sur le rythme de l’hémisphère sud, du 1e février à la mi-décembre.

 

De combien de semaines de vacances les élèves disposent-ils ?

L’année scolaire est partagée entre 4 trimestres d’environ 10 semaines chacun. Chaque trimestre est suivi de 2 semaines de vacances. Les grandes vacances ont lieu en fin d’année scolaire, soit de la mi-décembre jusqu’au début février de l’année suivante. Les élèves ont donc 12 semaines de vacances sur toute l’année.

 

Quel est le rythme d’une journée d’école ?

La classe commence à 9h. Il y a une première recreation de 10h40 à 11h10. Vient ensuite une 2e période de classe de 11h10 à 12h50. Les élèves déjeunent ensuite en classe jusqu’à 13h05, puis vont en recreation jusqu’à 13h50. Ils sont ensuite en classe de 13h50 à 15h30. La journée de classe se termine à 15h30. Les élèves ont la possibilité de suivre des activités extrascolaires de 15h45 à 16h45.

 

Les élèves portent-ils un uniforme ?

Oui, les élèves du primaire portent l’uniforme du campus de Caulfield Junior College. L’uniforme est à dominante bleu fonce, ainsi que blanc et vert. Il est obligatoire, notamment sur le trajet vers l’école le matin et pour retourner à la maison l’après-midi.

 

Y a-t-il des activités extrascolaires ?

En primaire, de nombreuses activités sportives et culturelles sont proposées aux élèves chaque jour à l’école après la classe.

 

Les élèves de l’EFM participent-ils aux assemblées?

En tant qu’élèves d’un établissement australien, les élèves de l’EFM participent à l’assemblée hebdomadaire. L’assemblée est une tradition de l’enseignement australien. Animée par des élèves, l’assemblée dure une trentaine de minutes pendant lesquelles les enfants présentent des projets, travaux de classe ou encore des événements importants de l’école. Le directeur et les enseignants ont aussi la possibilité de s’adresser à l’ensemble des élèves pour leur transmettre des messages importants.

 

Y a-t-il une cantine?

Non, les élèves apportent leur déjeuner qu’ils mangent en classe le midi pendant une quinzaine de minutes avant de sortir en recréation.

 

Quelles sont les caractéristiques de l’enseignement « à l’australienne » ?

L’approche australienne est celle d’une éducation globale dans laquelle, les capacités de communication, le bien-être et la socialisation de l’enfant ont autant d’importance que ses connaissances et compétences « académiques ». La pédagogie est non-directrice, elle place l’enfant au centre de l’apprentissage. De plus en plus d’écoles australiennes mettent en place des environnements d’apprentissage collaboratifs dans lesquels les élèves apprennent dans des espaces ouverts, en groupes de niveaux ou de projets, selon des programmes individualisés. Les enseignants s’apparentent alors à des guides ou des tuteurs.